Effets de la pasteurisation : dénaturation

Le séchage est le procédé le plus pratiqué mondialement pour la conservation et la commercialisation de la spiruline.

Au-dessus de 45°, le séchage tend à éliminer plus d’eau et donc à noircir et à durcir les paillettes devenues moins solubles.

Après un séchage à basse température, repasser la spiruline fraîche au séchoir ½ heure à 70°, donc la pasteuriser, élimine certes les bactéries, assurant ainsi une durée de conservation plus importante, mais élimine aussi les vitamines et les enzymes thermosensibles dénaturant les exceptionnelles vertus de la spiruline paysanne.

C’est pour cette raison que Spiruline Bourbon sèche sa spiruline paysanne à 42° et n’utilise pas cette procédure de pasteurisation qui tend à griller les paillettes et à réduire leur efficacité.

Aller sur la boutique